France Duale

Livre Démocratie Duale

Buy Now Button with Credit Cards

Révolution Duale – Projet 2017

Premier Tour des Présidentielles23 avril 2017
7 mois restant(s)

@FranceDuale sur Twitter

Michel Onfray, le philosophe médiatique et Daech

Ce 28 Novembre 2015, notre philosophe français Michel Onfray est venu expliquer une politique qui ravit nos ennemis Daechois. Ce soir là, nous avons compris les ravages de la fascination médiatique sur nos plus brillants esprits.

Nous avons appris que l’Occident avait fait 4 millions de morts musulmans par ses guerres incessantes contre des peuples spirituels ! Nous avons appris que notre civilisation décadente incapable de se battre allait périr car elle est diaboliquement dévouée  au consumérisme et aux plaisirs ! Nous avons enfin appris que nous étions tous des moutons incapables de comprendre le grand philosophe bâillonné. Cette toile est un tissu de propagande, fait de mensonges éhontés et de vérités trahies !

Nationalisme, théocratie et guerre civile
Le décompte macabre des morts du moyen orient fait la somme des victimes d’une succession de crises qui a mené aujourd’hui cette région à l’implosion ! Par paresse intellectuelle, nous groupons ces guerres sous le vocable de guerres terroristes mais en fait ce sont une succession de guerres civiles où les groupes armés les plus actifs font tomber les gouvernements en place pour y installer des théocraties.

L’Afghanistan, pays tribal, pacifié par l’URSS a basculé dans un régime nationaliste et religieux ayant abrité Al khaida ! Avant de réussir l’attentat du 11 septembre aux USA, ces talibans ont asservi et massacré leur peuple. Cela a conduit à la guerre civile ! L’attentat des tours jumelles a mené à la guerre d’Afghanistan et à la destruction du régime et de ce mouvement terroriste !

L’Irak de Sadam Hussein était un allier des occidentaux ! Ce triste sire, après une guerre meurtrière contre l’Iran des mollahs, a pensé que l’Occident affaibli le laisserait envahir le Koweit ! L’Occident a fait la guerre et laissé le dictateur en place. Pour cacher sa débâcle, le dictateur irakien a gazé ses minorités kurdes et massacré son peuple chiite. Menaçant contre Israël, soupçonné de terrorisme et de se procurer des armes chimiques et nucléaires, l’Occident a décidé de supprimer ce régime. La guerre civile qui suivit entre chiite et sunnite à fait de nombreuses victimes par attentats. Après le départ des occidentaux, les chiites ont exclu les sunnites du pouvoir naissant et cela a ouvert la voix à la création de Daech et au déchaînement de violence. En parallèle, la guerre civile avec la minorité kurde a ajouté aux victimes.

La Syrie alaouite des Assad, père et fils, a martyrisé leurs minorités kurdes et sunnites pendant de nombreuses années. Les printemps arabes ont accouché en Syrie sur la révolution de 2011. La répression sanglante de Bachar El Assad contre les chiites a conduit à la guerre civile et à l’arrivée de Daech en sauveur. La France n’a pas été suivie par les États-Unis dans sa volonté de trouver une solution politique en forçant le dictateur à partir ! La guerre civile s’est étendue à tout le pays.

La Libye de Kadhafi était aussi un allié turbulent des occidentaux. Ce gouvernement nationaliste et terroriste a toujours été sur le fil du rasoir, tantôt ami tantôt ennemi. Le peuple libyen, fatigué des crimes de son leader, s’est rebellé et en représailles, le régime menaçait de les exterminer. La France a fait la guerre pour se débarrasser de Kadhafi en oubliant d’assurer le service après-vente politique. Le nouvel état libyen, sans légitimité, est attaqué par les groupes rebelles terroristes africains et algériens. La guerre civile est en cours.

Le Mali, pays francophone, envahi par des groupuscules armés, a connu un début de guerre civile. La France a fait la guerre pour ne pas laisser sombrer ce pays. Elle a réussi pour l’instant à maintenir l’unité nationale malienne mais la situation est très fragile.

On peut continuer cette longue liste de pays en pleine révolution qui font tomber leur gouvernement nationaliste pour des gouvernements religieux encore plus sanguinaires. Nationalisme, théocratie, guerre civile sont les points communs de ces conflits ! Il n’y a pas besoin de faire appel à la guerre de civilisation pour expliquer l’histoire contemporaine qui n’a rien d’inconnue. Il n’est pas non plus nécessaire de bramer à la décadence annonçant la fin du monde. Certains manipulent religion et nationalisme en oubliant que ce sont les deux composants principaux d’une vrai bombe. Il ne manque que le détonateur que les groupes terroristes cherchent sans relâche. D’autres chez nous aident aussi à allumer les mèches !

La spiritualité des régimes nationalistes et religieux
Qu’y a t-il de spirituel chez ses illuminés qui se font sauté partout dans le monde ? Leur vie intellectuelle et spirituelle est limitée dans le temps et surtout dans leur portée humaine. Ces gens n’aiment ni la science, ni les livres, ni la philosophie, ni la musique, ni l’art, ni le sport, ni l’architecture, ni les musées, ni l’histoire. Réduire les peuples occidentaux à leur consommation est en comparaison de la propagande paresseuse ! L’occident symbolique est un ensemble d’alliés fidèles qui ont amorcé après les horreurs de deux guerres mondiales, un modèle de développement démocratique accessible à tous les peuples. Les USA, Le Canada, l’Europe de l’ouest , l’Océanie, le Japon, la Corée du Sud sont les pionniers de cette révolution. Ce modèle est vivace car il a su s’ouvrir à tous. Le bloc communiste, la Chine, l’Inde, l’Amérique du sud font maintenant partie de cet ensemble partageant économie, social, écologie, arts, cinéma, recherche, technologies. L’Afrique et le Moyen-Orient sont en pleine course pour rejoindre ce concert des nations ! Ce modèle puissant révolutionnaire détruit les sociétés archaïques. Nous assistons en temps réel à leur agonie !

À tous les adeptes de la confusion, je veux dire que l’histoire en marche est celle de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Tous les pays sont traversés par ce courant révolutionnaire puissant . Ceux qui nous vantent le passé comme un paradis perdu ont peu de mémoire et passe à côté de la révolution qui sous leurs yeux mi-clos tonne. Ils nous appellent au réalisme et au statut quo alors que les peuples n’en veulent plus. Vive la révolution !

De « Je suis Charlie » à « Je suis Paris »

Je suis Charlie était un hommage à la liberté d’expression et à la magnifique réponse que la France avait donné aux terroristes et au monde à cette époque. La France avait réagi en serrant les coudes et en ne changeant presque rien à sa façon de vivre. Notre gouvernement avait bien pris quelques mesures de sécurité supplémentaires et avait alerté sur les risques d’attentats toujours présents sur notre territoire. Nous avions vécu quelques tentatives heureusement avortées et la vie avait repris son cours comme avant dans une semi-insouciance. Les médias, les acteurs économiques et sociaux ainsi que les politiques avaient repris leurs guéguerres picrocholines et franco-françaises. Nos déclinistes donnaient la main comme d’habitude à nos ennemis pour saper les fondements de la société française mais en temps de paix cela a peu de conséquences !

Depuis le 13 novembre, la guerre est déclarée ! Daesh est venu tuer nos enfants dans notre capitale et cela est insupportable ! Après un moment de sidération et de deuil, la grande majorité des français soutient notre intervention armée à l’extérieur et toutes les mesures d’exception prises pour se protéger à l’intérieur de nos frontières. Mais l’unité nationale politique n’existe plus car les partis se sont affranchis depuis longtemps du respect de l’Etat et de sa politique étrangère ! La démagogie a repris ses droits et chacun fait œuvre de surenchère dans la précipitation mettant en cause les quelques chances que nous avons de gagner rapidement le combat !

Aux identitaires de Daesh qui essaient d’attraper dans leurs griffes de plus en plus de musulmans répondent les identitaires français qui rejettent les français musulmans comme ennemis potentiels de la république ! D’autres pourfendeurs de l’islamisation de la France nous proposent de faire la chasse aux mosquées infestées de salafistes ! Les mêmes qui empêchent la construction de mosquées en France s’étonnent que des lieux de culte clandestins existent ! Certains veulent enfermer tous ceux qui sont suivis avec une fiche « S » par nos services de renseignements. Au-delà de la faisabilité et de l’efficacité de cette mesure, la conséquence immédiate serait l’abandon des familles touchées par le fléau de la radicalisation et la fin de leur coopération avec l’Etat. L’Etat deviendrait encore plus aveugle qu’aujourd’hui ! On pourrait continuer la longue liste de ce triste concours Lépine !

Sur le terrain extérieur en Irak et en Syrie, la naïveté fait concours à l’ignorance du pourquoi Daesh s’est implanté si facilement dans ces deux pays. Les membres des communautés sunnites étaient considérés comme des sous-citoyens dans ces deux pays par leur gouvernement. Ce principe a toujours engendré des guerres civiles ! Les idéologues, fanatisés ou non, savent comment mettre de l’huile sur le feu. Il semble que certains politiques français donnent corps à cette idée de sous-citoyens chez nous.

Oui, nous devons faire la guerre pour minimiser les capacités logistiques de Daesh ! Oui, nous devons renforcer nos outils et ressources affectées à la sécurité intérieure pour minimiser les risques d’attentats. Mais au-delà et le plus rapidement possible, il faudra faire de la Politique ! Parler avec tous, recréer les conditions de l’unité et assurer un avenir pour tous que ce soit en Irak, en Syrie et en France. Ce défi est gagnable dans le respect de nos valeurs démocratiques et universelles !

France Duale

http://www.franceduale.com

 

Archives articles

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 337 autres abonnés